Le système endocannabinoïde et ses récepteurs sont d'une grande importance pendant le développement prénatal, mais ils sont également essentiels après l'accouchement. Tout le monde ne sait pas qu'il y a déjà des cannabinoïdes naturels dans le lait maternel et quel rôle ils jouent dans le développement de l'être humain.

En 2004, le Journal européen de pharmacologie a publié une étude selon laquelle tous les humains naissent avec des récepteurs de cannabinoïdes, ce qui suggère que les endocannabinoïdes et leurs récepteurs ont une forte influence sur le développement pré et postnatal.

Auparavant, dans les années 1970, il avait été démontré que les endocannabinoïdes pouvaient être impliqués dans des processus liés à l'alimentation et à l'appétit. Cependant, il a fallu 30 ans pour que les endocannabinoïdes soient détectés dans le lait de bovins et le lait humain. Peu après, on a observé que les récepteurs CB1 du système endocannabinoïde se développaient avant la 14e semaine de gestation.

Quels sont les effets des cannabinoïdes dans le lait maternel?

Sur la base de ces résultats, les chercheurs ont décidé d'étudier si les cannabinoïdes pouvaient inciter les nouveau-nés à commencer à boire du lait. Les résultats de ces études ont démontré que l'activation des récepteurs CB1 est essentielle pour la succion du lait. Cela signifie que le système endocannabinoïde est un facteur fondamental pour le développement de l'appétit d'un nouveau-né, lorsqu'il apprend à s'alimenter pour la première fois. Cependant, les endocannabinoïdes du lait maternel n'ont pas seulement des fonctions liées à l'alimentation. Il a également été démontré que ces composants aident à protéger les neurones lors du développement postnatal du cerveau [1].

Il reste encore beaucoup à découvrir sur les cannabinoïdes dans le lait maternel. Par exemple, on sait que les cannabinoïdes adhèrent facilement à la graisse, qui est abondante dans le lait maternel. C'est pourquoi les scientifiques étudient actuellement si l'exposition de la mère au cannabis pendant la période d'allaitement a un quelconque rapport avec la transmission des composants actifs de la plante aux nouveau-nés. Cependant, le processus est ralenti par les difficultés à analyser séparément les cannabinoïdes et les graisses.

Jusqu'à présent, les chercheurs ont développé une méthode basée sur la saponification, un processus similaire à celui utilisé pour la fabrication du savon, afin d'isoler les cannabinoïdes des graisses du lait. Grâce à ce procédé, différentes traces de composants actifs de la plante de cannabis (comme le THC) ont été détectées dans le lait. Les chercheurs et les essais ont suggéré que les cannabinoïdes pourraient rendre les enfants moins sensibles aux effets psychoactifs de la plante de cannabis que les adultes. Malgré ce fait, les effets de ces composants sur les nourrissons sont encore pratiquement inconnus, car les techniques actuelles sont limitées pour mesurer les cannabinoïdes autres que le THC [2].

Références

[1] Ester Fride, The endocannabinoid-CB1 receptor system in pre- and postnatal life. European Journal of Pharmacology, Volume 500, Issues 1–3, 1 October 2004, Pages 289-297, ISSN 0014-2999

[2] Binnian Wei, James E. McGuffey, Benjamin C. Blount, and Lanqing Wang. Sensitive Quantification of Cannabinoids in Milk by Alkaline Saponification–Solid Phase Extraction Combined with Isotope Dilution UPLC–MS/MS. ACS Omega 2016 1 (6), 1307-1313 DOI: 10.1021/acsomega.6b00253