Il est conseillé de se renseigner sur les substances avec lesquelles le CBD peut interagir, avant de mélanger les médicaments. Même s'il est impossible de faire une overdose d'huile de CBD. La substance de la plante peut toujours avoir un impact sur la façon dont votre corps assimile certains médicaments et toxines. Parfois avec des conséquences dangereuses. Voici donc ce qu'il faut savoir sur l'huile de CBD et l'interaction possible avec les médicaments :

Métabolisation des médicaments

Comme vous le savez peut-être, les substances telles que les médicaments, les toxines et les compléments naturels comme l'huile de CBD, doivent être métabolisés pour être traités par l'organisme. En général, ce processus comporte deux phases. Dans la phase I, une réaction se produit pour rendre la substance polaire (soluble dans l'eau), si nécessaire. Cela se produit par oxydation, réduction ou hydrolyse. Au cours de la phase II, la substance est conjuguée par acétylation ou méthylation. Cela augmente considérablement la solubilité dans l'eau et la polarité du médicament ou de la toxine, par exemple. Ce qui facilite l'évacuation de la substance par les reins et la bile.

Ce processus facilite simplement la décomposition de la matière par l'organisme. Et si la plupart des médicaments sont métabolisés par le foie, d'autres organes peuvent également être impliqués dans ce processus. Il s'agit notamment de la peau, du système digestif, des poumons, du cerveau et des reins, pour n'en citer que quelques-uns.

Le système du cytochrome P450

Le système enzymatique du cytochrome P450 est l'un des systèmes de l'organisme responsable du traitement des "substances étrangères". Il s'agit d'un groupe de 57 enzymes différentes (également appelées CYP, P450 ou CYP450) dont 15 sont utilisées pour décomposer les substances (étrangères). Cela inclut certains médicaments et toxines - en plus des composants naturels comme le CBD et d'autres cannabinoïdes. Outre le métabolisme des médicaments, des toxines, des substances naturelles et d'autres substances étrangères, ces enzymes sont également impliquées dans d'autres processus physiologiques tels que l'oxydation des acides gras.

Il convient toutefois de noter que chaque personne réagit différemment à une certaine dose de médicaments ou de compléments naturels. En effet, la capacité des enzymes P450 varie d'un individu à l'autre. Cela signifie que la vitesse à laquelle une substance est décomposée et évacuée, influence la concentration de celle-ci dans le corps. Cela peut donc avoir un impact sur la façon dont elle affecte le corps.

Inhibition de la fonction de l'enzyme P450

En outre, certaines substances naturelles sont connues pour inhiber la fonction de l'enzyme CYP. En toute logique, leur consommation pendant la prise de médicaments pourrait augmenter le taux sanguin de certains médicaments - ou celui d'autres substances - décomposés par cette enzyme.

Il vaut mieux contrôler tout cela, si c'est maîtrisé, c'est une bonne chose. Si l'on considère qu'il peut être nécessaire de consommer moins d'une certaine substance pour obtenir le même effet. Dans des circonstances non contrôlées, cela pourrait être un peu plus risqué. En effet, cela pourrait augmenter sans le savoir la concentration de certains médicaments dans le sang, augmentant ainsi le risque de subir des effets secondaires négatifs ou importants.

Le CBD et la chimiothérapie

Il semble que le Cannabidiol (CBD) soit l'une des substances naturelles qui inhibent les enzymes P450. Ces dernières sont responsables de la dégradation de certains médicaments dans l'organisme ; l'utilisation de doses importantes de CBD pourrait avoir un impact sur la concentration d'un certain nombre de substances dans le sang.

Par exemple, le CBD empêche les enzymes P450 de décomposer les médicaments cytostatiques. Cela inclut la plupart des formes de chimiothérapie. Et compte tenu du fait que les doses thérapeutiques et fatales de chimiothérapie ne sont souvent pas très éloignées l'une de l'autre, il pourrait être conseillé de ne pas utiliser de grandes quantités d'huile de CBD pendant la chimiothérapie.

Le CBD peut également interagir avec d'autres médicaments :

  • - Anti-épileptiques
  • - Antidépresseurs
  • - Bêta-bloquants
  • - Antipsychotiques
  • - Benzodiazépines
  • - Statines
  • - Anticoagulants
  • - Stéroïdes
  • - Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
  • - Antibiotiques

Il est conseillé de faire attention au dosage du CBD lors de l'utilisation des médicaments cités ci-dessus. Bien entendu, il est toujours bon de discuter de l'utilisation du CBD avec votre médecin ou votre conseiller, surtout lorsque vous prenez d'autres médicaments. Comme vous en avez l'habitude, notre service client très expérimenté est également à votre disposition pour vous conseiller!

PRENDRE CONTACT POUR OBTENIR DES CONSEILS