Dans une récente clarification du "Règlement européen sur les nouveaux aliments", le CBD est considéré comme un nouvel aliment. Cela signifie que l'huile de CBD devrait passer par des processus d'autorisation intensifs pour les compléments médicaux ou alimentaires, avant d'être autorisée à être vendue sur le marché. Bien que des recherches approfondies menées par l'Association européenne du chanvre industriel (EIHA) concluent le contraire : Le CBD est un "super aliment traditionnel" vieux d'un siècle dans l'UE.

Règlement sur les nouveaux aliments

Le "règlement sur les nouveaux aliments" est une ordonnance européenne destinée à réglementer l'introduction de nouveaux aliments ou de nouveaux produits alimentaires sur le marché. Selon ce règlement, un nouvel aliment (NF) est un produit qui n'était pas disponible en tant que denrée alimentaire ou largement consommé dans l'UE avant le 16 mai 1997. Au cours des années suivantes, plusieurs règlements ont été ajoutés pour définir plus précisément les spécifications des produits inclus.

En ce qui concerne le CBD, le chanvre et le cannabis, le premier catalogue de produits NF (1998-2017) ne couvre que le Cannabis Sativa L. La famille des plantes comprend diverses souches de chanvre industriel - et d'autres variétés de cannabis. Selon ce règlement, la plupart des denrées alimentaires ou ingrédients issus du Cannabis Sativa L. n'étaient pas considérés comme de nouveaux aliments. Dans une deuxième version, valable de 2017 à 2018, le Cannabidiol (CBD) a été ajouté au règlement. Elle indiquait que les extraits de Cannabis Sativa L. contenant plus de CBD que ce qui est naturellement présent dans la plante, devaient être considérés comme de nouveaux aliments. Les extraits naturels sans CBD supplémentaire, comme les produits Dutch Natural Healing n'ont pas été mentionnés comme NF ; ce qui a entraîné d'importants investissements dans l'industrie du CBD.

Le CBD en tant que nouvel aliment

La troisième et plus récente version a toutefois mis à jour les spécifications des deux entrées. Elle précise qu'à partir du 20-1-2019, seuls les produits contenant des graines de chanvre et de l'huile de chanvre doivent être considérés comme "traditionnels". Les denrées alimentaires fabriquées à partir de feuilles, de fleurs et d'extraits contenant du cannabidiol (CBD), en revanche, relèveraient du règlement sur les nouveaux aliments. Bien que ces règlements n'aient souvent pas été activement appliqués et que les produits soient toujours disponibles presque partout en Europe.

Jusqu'à ce que l'Office fédéral de la protection des consommateurs et de la sécurité alimentaire (BVL), une agence allemande responsable de la sécurité alimentaire, publie une déclaration en ligne indiquant que la catégorie des nouveaux aliments devrait inclure tous les produits du CBD. Selon le BVL, "il n'est pas prouvé que le CBD ait été consommé à grande échelle - ou disponible sur le marché en tant que denrée alimentaire avant 1997. Par conséquent, l'huile de CBD devraient passer par des processus intenses et stricts avant d'être mis sur le marché - du moins en Allemagne. Cela aurait un impact considérable sur le marché libre et concurrentiel que nous avons aujourd'hui. Et dans certains cas, certaines des marques les plus utilisées pourraient être retirées du marché, temporairement ou même pour toujours.

Le CBD traditionnel, un super aliment

Selon l'EIHA, cette déclaration ne saurait être plus éloignée de la vérité. L'Association internationale des producteurs et transformateurs de chanvre a effectué des recherches sur l'utilisation historique du CBD en Europe, en se basant sur la déclaration du BVL. Contrairement à ce que pense le BVL, elle est parvenue à une conclusion contraire : Le CBD doit être considéré comme un "super aliment". Et évidemment, chez Dutch Natural Healing, nous ne pourrions pas être plus d'accord!

L'extrait d'huile de chanvre semble être l'une des huiles végétales les plus utilisées avant l'ère industrielle. L'EIHA se base sur plus de 21 preuves, qui attestent de l'utilisation du chanvre en Europe. Cela va des recettes de thé aux tortellis aux fleurs de chanvre, un plat de pâtes décrit dans un livre de cuisine italienne de 1884.

Bien que le CBD ait déjà été utilisé bien avant cela et qu'il ne soit pas seulement destiné à remplir l'estomac. Une inscription latine sur un mur du "Canton di Fiori" de Bologne, datant de 1220, en témoigne : "Panis Vita / Canabis Protectio / Vinum Laetitia". Traduit, cela signifie "le pain est la vie, le cannabis est la protection, le vin est le plaisir". Soutenant l'argument de l'EIHA, selon lequel les extraits de CBD et de chanvre, comme l'huile, ont été utilisé consciemment pour leurs bienfaits sur la santé depuis très longtemps.

EIHA vs. BVL

En attirant l'attention sur cette déclaration injuste de la BVL, l'EIHA a pu obtenir une réaction du gouvernement fédéral sur cette question. Soutenus par le ministère fédéral de l'alimentation et de l'agriculture, ils soutiennent la prise de position de l'EIHA. Dans une réponse officielle, ils déclarent "Les avis de la Commission européenne, qui ont confirmé que les aliments contenant des parties de chanvre ne sont pas de nouveaux aliments, restent valables. Cependant, on ne peut pas en conclure que tous les produits de la plante de chanvre, y compris par exemple des substances individuelles isolées telles que les cannabinoïdes ou des extraits enrichis en cannabinoïdes, seraient commercialisables en tant que denrées alimentaires".

"Ainsi", déclare Daniel Kruse, président de l'EIHA, "les produits alimentaires à base de chanvre fabriqués à partir d'extraits traditionnels avec un spectre complet naturel de cannabinoïdes contenus dans la plante de chanvre ne sont pas des aliments nouveaux. Cela signifie que les produits du CBD fabriqués à partir d'extraits naturels de chanvre, comme les produits Dutch Natural Healing, peuvent être légalement vendus comme produits ou compléments alimentaires dans le pays. Cette déclaration du gouvernement et du ministère est un jalon important pour l'industrie alimentaire allemande du chanvre. Une étape qui aura sans aucun doute un effet très positif sur le reste de l'Europe.

VOIR LES PRODUITS